LES CAPITELLES DU CANTON DE VEZENOBRES

Carte générale - Liste des capitelles - Les capitelles et l'art - Circuit des Anglades - Circuit de Vézénobres-Nord - Contacts et Liens

1. Dans le temps passé, les agriculteurs utilisaient les pierres récupérées lors de l’épierrement de leurs pacages et champs de culture pour bâtir leurs maisons et enclore leurs champs. Ils entassaient l’excédent de pierres sur des « clapas », c'est-à-dire des gros tas de pierres bâtis mais sans fonction. Souvent aussi, ils bâtissaient des baraques soit isolées, soit appuyées sur les murs des champs, soit encore appuyées sur les clapas ; dans certaines régions, ces baraques sont appelées « bories » mais, ici, on les appelle « capitelles ». Les techniques de construction utilisées étaient :
- d’une part, celles de la pierre sèche, c’est-à-dire, en principe, sans recours à un liant ou tout autre matériau que la pierre et sans façonnage de cette pierre ;
- d’autre part, celle de la voûte en encorbellement (pierres à plat, en fait légèrement inclinées vers l'extérieur non pour éviter les infiltrations de pluie comme on le dit parfois mais pour améliorer l'effet de voûte.
Ces capitelles servaient et servent encore parfois à se protéger des intempéries, à se reposer, à remiser les outils, voire à stocker provisoirement les engrais ou les récoltes.
Certes, les capitelles de notre canton n’ont pas toujours la beauté des célèbres bories de Gordes mais elles n’en constituent pas moins un patrimoine intéressant qui, naguère, a d'ailleurs fait l'objet d'inventaires et d'expositions notamment dans le cadre du Foyer Rural de St-Etienne-de-l'Olm. Ce site regroupe certaines des photos accumulées par le Foyer depuis 1997 et d'autres photos d'origines diverses ; nous comptons compléter progressivement cet ensemble ; il va de soi que nous publierons les photos remarquables qu'on voudra bien nous remettre. En ce qui concerne la commune de Monteils, cet appel a été entendu par Michel Duc, adjoint au maire, lequel a procédé à l'inventaire (probablement complet) des 36 capitelles de sa commune et entrepris diverses actions visant à faire connaître et apprécier ce patrimoine par ses concitoyens. A signaler aussi que nous avons complété notre inventaire pour Vézénobres en exploitant le travail de reconnaissance de Léo Bord.

 

2. D'une part, nous avons sélectionné quelques capitelles remarquables que vous pourrez mieux découvrir en cliquant sur la mini-photo :
- Capitelle n° 31: une capitelle bien ronde. Cette capitelle est isolée et n'est pas appuyée sur un mur.
- Deux autres capitelles rondes et isolées, les très belles capitelles n° 2 et n° 5. Malheureusement, cette dernière s'est effondrée lors de la tempête qui a frappé la région en octobre 2002.
- Encore une capitelle ronde, qui constitue même un modèle géométrique tellement elle est réussie : la n° 120.
- Un autre type de capitelle, la capitelle à base carrée ou rectangulaire : d'abord, la très belle n° 72 ; ensuite la capitelle n ° 167 et, enfin, la capitelle n° 93, d'une forme pyramidale étonnante.
- Les capitelles précédentes étaient des capitelles isolées ; en voici une au milieu d'un clapas : la capitelle n° 85.
- La plus haute capitelle du canton, la n° 103 et ... la plus basse, la n° 142.
- La curieuse capitelle n° 21, construite au milieu d'un imposant clapas ; elle comporte une cachette dont l'entrée est dissimulée dans la banquette construite devant la capitelle.
- La capitelle n° 147 comporte une porte dont le linteau est protégé par un triangle et un arc de déchargement : c'est là une sage précaution qui n'a malheureusement pas été prise par tous les bâtisseurs de capitelles et, souvent, le linteau se brise.
- Les capitelles étaient parfois construites par des bergers, lesquels les escaladaient pour surveiller leur troupeau. Voici trois moyens d'accéder au sommet des capitelles :
- une rampe en spirale comme pour la capitelle n° 8, capitelle d'ailleurs toujours utilisée mais pour le rangement de matériaux de construction (tuiles).
- des marches en porte-à-faux comme dans la fort belle capitelle (ronde) n° 54.
- un escalier extérieur ; ici, celui de la fort belle capitelle n° 69.
- Des abris de bergers, d'une conception plus simple que la capitelle : d'abord, dans un mur, la niche n° 14 ; ensuite, l'abri de berger n° 136, lequel constitue une ingénieuse utilisation du terrain.
- Une autre niche, la n° 51 : il s'agit vraisemblablement d'une niche votive.
3. D'autre part, nous avons détaillé plusieurs circuits-promenade :
- un premier circuit sur les communes de St-Etienne-de-l'Olm et de St-Hippolyte-de-Caton. Ceux que cette promenade intéresse sont invités à cliquer sur ce lien : Circuit des Anglades.
- un deuxième sur la commune de Vézénobres. Cliquez sur Circuit de Vézénobres-Nord.
4. Enfin, ceux que cette sélection ne satisferait pas pourront en apprendre davantage dans les pages suivantes :
- Carte générale.
Nous devons préciser que nous avons conservé la numérotation provisoire que J-M Monaville a établie sur une base chronologique ; pour Monteils, nous y avons ajouté en parallèle celle de Michel Duc. A ce jour, il a été inventorié plus de 200 capitelles mais l'inventaire n'est pas terminé ; notamment, le nord et le sud du canton n'ont pas fait l'objet de recherches complètes.
Comme on a pu le voir ci-dessus, on notera que l'inventaire reprend également les niches et abris de bergers. Enfin, il y a été ajouté une fiche sur la "Grande Muraille" de Martignargues.
Liste des capitelles du canton de Vézénobres
- Les capitelles et l'art
- Contacts et liens